Le pli du ventre cosmique

Jagna Ciuchta et Janka Patocka, "Le pli du ventre cosmique (introduction)", 2021 © Jagna Ciuchta

Le pli du ventre cosmique

Vue de l'exposition Le pli du ventre cosmique, 2021 © Jagna Ciuchta

Le pli du ventre cosmique

Vue de l'exposition Le pli du ventre cosmique, 2021 © Jagna Ciuchta

Le pli du ventre cosmique

Chloé Dugit-Gros et Jagna Ciuchta, vue de l'exposition Le pli du ventre cosmique, 2021 © Jagna Ciuchta

Le pli du ventre cosmique

Alina Szapocznikow et Jagna Ciuchta, vue de l'exposition Le pli du ventre cosmique, 2021 © Jagna Ciuchta

Le pli du ventre cosmique

Alina Szapocznikow, Fotorzeźby [Photosculptures] (détail), 1971/2007, Courtesy Piotr Stanislawski / Galerie Loevenbruck, Paris / Hauser & Wirth © ADAGP

Le pli du ventre cosmique

Nan Goldin, All by Myself, Vue de l'exposition Le pli du ventre cosmique, 2021 © Jagna Ciuchta

Le pli du ventre cosmique

Nan Goldin, All by Myself, Vue de l'exposition Le pli du ventre cosmique, 2021 © Jagna Ciuchta

Le pli du ventre cosmique

Jagna Ciuchta et Janka Patocka, Le pli du ventre cosmique, 2021

Le pli du ventre cosmique

Earth Cycle Trance, led by Starhawk, film de Suzanne Husky, 2019 © Suzanne Husky

Le pli du ventre cosmique

Nan Goldin, All By Myself, 1995, Collection Frac Paca © Nan Goldin

Le pli du ventre cosmique

Alina Szapocznikow, Fotorzeźby [Photosculptures] (détail), 1971/2007, Courtesy Piotr Stanislawski / Galerie Loevenbruck, Paris / Hauser & Wirth © ADAGP

Le pli du ventre cosmique

Chloé Dugit-Gros, Wrong Body, 2018-2019 © Chloé Dugit-Gros

Le pli du ventre cosmique

Allal El Karmoudi et Fadma El Karmoudi, L’hérisson s’est approché pour manger le serpent, la main est venue les séparer, 2018

Le pli du ventre cosmique

Jagna Ciuchta avec Aïcha et Sheila Atala, Chloé Dugit-Gros, Karima El Karmoudi, Allal El Karmoudi, Fadma El Karmoudi, Nan Goldin, Marta Huba, Suzanne Husky, Janka Patocka, Martha Salimbeni, Alina Szapocznikow, Eden Tinto Collins.

11/06 – 28/08/2021

Jagna Ciuchta développe une pratique éminemment visuelle et profondément vivante. Défiant les catégories et les hiérarchies, elle opère par glissement entre les médiums, les formes et les êtres. La photographie comme la peinture ou l'installation cohabitent dans des scénographies densément agencées. Chacune de ses expositions, conçue en réponse au lieu qui l’accueille et à son architecture, est un atelier ouvert où le processus de création se laisse entrevoir.
Ici, et comme souvent dans son travail, l’artiste mêle ses propres œuvres à celles d’autres personnes qu’elle invite. Figures importantes de l’histoire de l’art, artistes amateur.trice.s, émergent.e.s ou confirmé.e.s, ils et elles composent une constellation où les affects, les liens d'amitié ou de transmission sont les forces de gravitation. Le corps y est central au même titre que les végétaux, les animaux, les identités brouillées, les formes coulantes, les matières miroitantes ou les surfaces colorées.
Si Le pli du ventre cosmique sonne comme le titre d’un récit de science-fiction, l’exposition est certainement une invitation à entrer dans un espace multiple et organique rappelant la puissance d’être ensemble et plusieurs.

Jagna Ciuchta est née à Nowy Dwór Mazowiecki en Pologne, elle vit et travaille à Paris.

Cette exposition est coproduite avec Bétonsalon - centre d’art et de recherche (Paris). Elle est réalisée en collaboration avec le Frac Provence-Alpes-Côte d'Azur pour le prêt de l’œuvre de Nan Goldin et avec la galerie Loevenbruck et Piotr Stanislawski pour le prêt de l’œuvre d’Alina Szapocznikow.
Elle s'inscrit dans le cadre de Plein Soleil, l'été des centres d'art contemporain, un projet de d.c.a, association française de développement des centres d’art contemporain.
Elle reçoit le soutien de la boutique oeufs-de-yoni.com